L’Avenue du Château

Dernières nouvelles
Depuis plus de 15 ans, le CSSM et l’AAAC (Association des Amis de l’Avenue du Château) ont travaillé de concert avec la Drac pour que la nécessaire rénovation de l’avenue du Château menée par cet organisme lui permette de retrouver sa beauté d’origine tout en prenant en compte les besoins de ses riverains. Au départ, la Drac souhaitait abattre l’ensemble des tilleuls et les replanter intégralement, pour des raisons d’esthétique. Il a semblé aux deux associations concernées (AAAC et CSSM) que cette solution était abusive et très pénalisante, et elles ont persuadé la Drac de n’abattre que ce qui était nécessaire. Depuis l’origine du projet et jusqu’au dernier moment, nos associations ont ainsi discuté avec cet organisme le nombre de tilleuls à abattre pour remplacement et ceux à replanter.
Comme beaucoup de Meudonnais en ont été témoins, cette rénovation de l’avenue du Château a donné lieu à une virulente opposition de la part de certaines personnes, regroupées récemment dans une  association ad hoc, le CDAC (Comité de Défense de l’Avenue du Château). C’est leur droit, et le CSSM l’a respecté.
Vous aurez constaté à la lecture de certains commentaires que nous avons reçus et publiés sur ce site internet, que ces opposants ne font pas preuve du même respect envers ceux qui ne partagent pas leurs opinions.
Nous avons donné sur notre site une information objective, basée sur les documents de la DRAC-Île-de-France. Notammant, un descriptif et un bilan pour la partie est avait été donné  ICI.
Nous laisserons maintenant chacun se faire son propre jugement, en parcourant la contre-allée qui est déjà rénovée à gauche en montant et en consultant (en plus des éléments ci-dessous), les sites de l’AAAC (ICI), celui des opposants (ICI) et surtout la page ouverte par la Drac donnant le bilan des travaux menés par cet organisme (ICI).
Il nous parait donc inutile de poursuivre cette polémique sur notre site.  

————————————————————————

Cette avenue, classée Monument Historique, est bien dégradée et, comme tous les Meudonnais, nous attendons cette réhabilitation depuis tant d’années que nous ne devons pas laisser passer cette occasion de retrouver enfin une avenue du Château comme nous en rêvons tous. Le projet de la DRAC résulte de plus de 10 ans de négociations entre cet organisme et les associations concernées. Bien sûr, comme tout projet, il ne peut pas satisfaire tout le monde : chacun a ses idées personnelles et y voit des aspects critiquables de son point de vue. En particulier, un groupe d’opposants veut empêcher la réalisation de ces travaux au nom d’un « principe » : « un arbre est être vivant ; en abattre un, c’est un crime ». Ils font actuellement signer une pétition dont le contenu contient beaucoup de contre-vérités. En réalité, le projet de la DRAC consiste, pour l’essentiel, à replanter plus de 200 arbres qui ont disparu au fil du temps, en (petite) partie par le remplacement de quelques arbres qui doivent être abattus et surtout en remplacement des arbres disparus au long des années ! Ceci, soit dit en passant, va dans le sens de la COP21 évoquée à contresens par les auteurs de la pétition, car planter plus d’arbres que l’on en abat est exactement ce qui est souhaitable.

Le CSSM est convaincu que la grande majorité des Meudonnais apprécieront le résultat de cette rénovation de l’Avenue du Château, qui, comme tous les Monuments Historiques classés, doit être entretenue pour être conservée.

Pour vous faire votre opinion, consultez la récente (2/11/2015) lettre de la DRAC aux riverains qui détaille ce projet et le communiqué du CSSM aux adhérents. Vous y noterez que, à l’issue de la première tranche de travaux se terminant fin décembre 2015, l’avenue du Château possédera déjà 128-34=94 tilleuls supplémentaires par rapport à l’état actuel ! Vous pouvez aussi consulter l’échange de question-réponse qui a eu lieu au Sénat sur ce sujet, à l’initiative du sénateur écologiste des Hauts-de-Seine, André Gattolin.

 

Commentaires et suggestions ici