Aménagement du secteur de la gare de Meudon-Val Fleury

Le réaménagement des abords de la gare de Meudon Val-Fleury était attendu depuis des années par les riverains et les habitants de la ville, notamment de tout le secteur de Fleury (espace compris entre le RER-C et la forêt), isolé du reste de la ville par la ligne du RER. Le carrefour de la gare de Meudon Val-Fleury est en effet un passage obligé entre Meudon-centre et la zone de Fleury et au-delà (Clamart, …).

Dans cet espace complexe et très restreint se côtoient aux heures de pointe des milliers de piétons, de voitures et de deux-roues. Le RER et trois lignes de bus déversent sur un carrefour où débouchent six voies à forte circulation, un flot de piétons qui courent dans tous les sens pour attraper leur correspondance.

Ce secteur, malgré sa très forte fréquentation, n’avait fait l’objet d’aucun aménagement depuis 1/2 siècle, alors que les gares de Meudon et de Bellevue disposent d’espaces adaptés à leur fréquentation. A la gare de Meudon, il n’y a aucune ligne de bus, et le pont a une largeur qui permet le stationnement en épis des deux côtés. A Bellevue, la sortie de la gare et le stationnement des bus sont en retrait des chaussées.

Autour de la gare de Meudon Val-Fleury, il subsistait trois petits îlots de terrains non construits et tous espéraient qu’un jour ils permettraient de restructurer cet espace pour l’adapter enfin aux besoins actuels.

Le réaménagement de ce secteur devait donc, à notre avis, utiliser, au moins partiellement, ces espaces disponibles pour reconfigurer le quartier selon les trois fonctionnalités suivantes :

- Réaménager l’espace autour de la gare.

- Réaménager la circulation des piétons, des voitures et des bus.

- Prendre pleinement en compte la présence de la gare, qui donne à ce quartier une fonction particulière. Cependant, à notre grand regret, la décision a été très rapidement prise de construire sur les trois parcelles disponibles (ancien marchand de fleurs puis local Que Choisir place Henri Brousse, petit square en face et ancien quincaillier rue des Grimettes) avant même qu’un réel projet de remodelage du quartier soit établi. Il est à noter que cette décision, mise en application avec la construction de trois immeubles, interdit définitivement tout réel remodelage du quartier, en particulier l’accès à un pont élargi tel que nous le proposions.

Les discussions menées lors de réunions du Conseil Consultatif (CC) à partir de 2008 puis lors d’une réunion de concertation en mars 2013 ont largement évoqué ces questions. Successivement, deux projets élaborés par des cabinets d’urbanisme distincts ont été présentés devant le CC. Nous avons proposé plusieurs solutions d’aménagement du quartier. En particulier, un élargissement du pont comme indiqué sur la figure ci-dessous aurait permis, nous semblait-il, de résoudre ou au moins d’améliorer les problèmes de circulation évoqués ci-dessus.

Le projet qui a été retenu et  partiellement mené à terme est le suivant :

- Construction (terminée) des trois immeubles précédemment évoqués, incluant plus de 20 appartements vendus à prix maîtrisés aux primo-accédants meudonnais satisfaisant à un plafond de ressources égal à celui des Prêts Locatifs Sociaux (PLS) + 30%, des (2 ou 3) commerces et locaux associatifs. Un des immeubles sera dépourvu de parking.

- A un terme non défini, couverture légère pour piétons de la voie ferrée côté Chaville, sur environ 500 m2, pour faciliter la circulation des piétons.

- Suppression du parking de la place Henri Brousse mais maintien (??) du nombre de places de stationnement de la zone par création de petits parkings « aériens » (???) proches de la gare.

- Les conditions de circulation seraient revues et les arrêts de bus seraient modifiés, mais, les voies de circulation n’étant pas réaménagées, les améliorations ne peuvent être qu’à la marge et les problèmes aux heures de pointe devraient subsister.

- Des ascenseurs d’accès aux quais sont aussi prévus et seraient financés par l’opérateur de transport, la SNCF, avec la participation financière du STIF, pour mettre la gare en conformité pour l’accès des handicapés. A notre connaissance, aucune date précise pour cette réalisation n’est avancée.

Val-Fleury ; proposition élargissement du pont

Création d’un rond-point qui aurait été permise par un élargissement du pont (le centre du rond-point est alors indiqué en bleu). Zone avec croisillons rouges : espace de circulation gagné ; avec croisillons bleus : passage piétons et centre du rond-point. Noter que l’élargissement proposé aurait dû se prolonger jusqu’à la rue des Grimettes, donnant ainsi de l’espace à cette zone très resserrée et cause de difficultés de circulation. Mais le nouvel immeuble construit sur l’îlot disponible initialement a, de facto, rendu caduque cette proposition d’élargissement du pont.

 

Commentaires et suggestions ici